Jazz moderne avec modestie et persévérance !

Jazz moderne avec des notes de modestie et de persévérance! Cette édition d’Arthé Édito vous dévoile le profil de Lotfi Es-saouabi, alias Lotfi Floyd. Notre artiste aspire à devenir professeur de musique pour transmettre son savoir-faire avec son propre style, distingué en filigrane d’audace, de détermination et de persévérance. Le succès ne croise jamais le chemin de ceux et celles qui croisent les bras en attendant que la perfection tombe du ciel. La perfection artistique, valable également dans les autres domaines, s’acquière par la force de la répétition; de l’entrainement au quotidien; et par la critique, le doute, et la remise en question pour tout recommencer avec l’objectif de bien-faire, d’abord pour soi-même et ensuite pour le grand public.

L’harmonie artistique : un art met en valeur un autre art

L’artiste, alias Lotfi – Floyd, me fait penser à mes groupes préférés que j’aimais écouter à l’époque du lycée. Les Pink Floyd, Dire Straits, Bob Marley et bien d’autres ayant marqué positivement ma clique qui aimait le foot, les randonnées et les excursions en VTT pour explorer les sept lacs qui ravivent la région du Moyen Atlas.

Ce pseudo peut également faire référence à l’actualité pour rendre hommage à George Floyd tué étouffé avec indifférence par un policier américain.

Avec toute la sensibilité des artistes, il est temps que les bavures policières s’estompent dans le monde entier. La violence devrait céder la place à la pédagogie.

Un parcours d’artiste avec une emprunte scientifique…

Lotfi Es-saouabi est originaire de Salé, ville mystique qui a toujours fait fondre les contradictions d’un soufisme traditionnel dans un moule moderne cohérent. Fidèle à l’image et à l’histoire de sa ville natale, notre artiste fait fondre ses études scientifiques dans un parcours artistique remarquable par la volonté de réussir et la détermination de réaliser ses rêves.

Étudiant en filière physique-chimie, notre artiste élargit ses connaissances par le choix de la spécialité Système d’Information Géographique (SIG) à l’Institut scientifique de Rabat. À l’âge de 14 ans, il a franchi les portes du conservatoire DAR AL BAROUD pour apprendre la musique. Aussitôt démotivé et découragé par le prix exorbitant d’un saxophone, il claque la porte provisoirement mais fait en sorte de surmonter les difficultés matérielles autrement. Bravo l’artiste !

Ne renoncez jamais à vos rêves malgré toutes les difficultés que les autres vous imposent !

Des actions associatives artistiques en perspective…

Le public d’Arthé Édito, nos artistes, nos lecteurs et moi-même nous feront de notre mieux pour organiser des actions associatives artistiques dans l’objectif d’acheter des instruments aux différents conservatoires en difficulté financière. Si vous souhaitez participer alors il suffit de nous envoyer vos subventions par l’achat symbolique de nos articles.

Que vous soyez particulier ou entreprise, vous pouvez compter sur notre expertise d’auditeur financier pour communiquer en toute transparence les rapports de chaque compagne artistique. L’art est une responsabilité collective et face à aux insuffisances budgétaires gouvernementales, la société civile devrait se mobiliser pour esquisser un avenir artistique agréable aux prochaines générations et ne jamais lire ou entendre que des enfants se découragent par manque de moyens matériels !

Chaque enfant doit trouver les conditions nécessaires pour révéler l’artiste qui sommeille en lui ! Nombreux sont les artistes découragés mais suffisamment talentueux pour marquer les scènes et les esprits ! Soutenir financièrement les conservatoires et encourager moralement les apprenants doit être une responsabilité sociétale. Alors mobilisons-nous, chacun à son niveau et avec ses propres moyens !

La revanche d’un artiste découragé matériellement

Une reprise de Three Little Birds par Lotfi E…

La légende Bob Marley sillonne toutes les générations
Oh oh I saw her and she hit me like (tadow)…
Ameno une note artistique et humoristique lors du confinement

L’avenir est bel et bien artistique…

L’artiste a créé son groupe de Rock, Moondust, pour couronner l’éclipse du choeur philharmonique du Maroc dont il fait partie. Son premier single intitulé « Veins » sera bientôt dévoilé sur toutes les plateformes. L’incarnation du Jazz moderne avec modestie et persévérance est assurée. Il trouve le soutien auprès de ses amis pour continuer à créer et à harmoniser les styles qu’il aime : David Gilmour, Pink Floyd, Maceo Parker… L’artiste définit l’amitié par ses propres mots comme des atomes de l’énergie pour aller plus loin. Sans aucun doute, il pourra atteindre son objectif en faisant preuve de patience et de détermination, tel un aigle.

Bien artistiquement