Ob.17. Savoir calculer la valeur mathématique comptable et corrigée d’une action ;?

Pour les néophytes, l’évaluation des titres reste codé et/ou inaccessible; pour les étudiants en ingénierie financière ils se plaignent de la méthode utilisée par des ouvrages pour expliquer de manière claire et concise le mécanisme d’évaluation des titres. Arthé Formations fait un focus sur ce sujet pour répondre à votre besoin exprimé parmi le public des spécialistes et non spécialistes.

Ob.18. Savoir évaluer la valeur réelle dans le cadre des participations simples et réciproques.?

Dans cette vidéo, je vais aborder la technique pour calculer la valeur mathématique corrigée dans le cas d’une participation croisée. Cela revient à résoudre une équation à deux inconnues. Les deux inconnues étant la valeur comptable corrigé de la société A, en fonction de sa participation financière dans les capitaux propres de l'entreprise B; et la valeur mathématique comptable de la société B en fonction de sa participation financière dans les capitaux propres de l'entreprise A. C'est pourquoi on dit des participations croisées ou réciproques.

Quiz pour le module.4?

Ce quiz vous permet de vérifier vos connaissances. Toutefois, les automatismes comptables s'acquirent par la pratique et la répétition des exercices.

Pour rappel :

Jusqu’à maintenant, dans les énoncés, ils nous donnent toujours la valeur réelle d’une action, puis on calcule la valeur réelle après augmentation du capital. Il est pertinent de se poser la question qui fixait cette valeur réelle par action et comment il procédait ?

Vous êtes sans doute à l’aise maintenant pour calculer la valeur nominale, vous savez fixer le prix d’émission, vous êtes en mesure de calculer également la valeur réelle après augmentation du capital, il vous reste uniquement la méthode pour pouvoir calculer la valeur réelle avant augmentation du capital, celle fixée par l’analyste financier ou le le banquier pour valoriser l’action de l’entreprise. On utilise souvent cette méthode lors des opérations comptables de scissions et de fusions acquisition.

D’abord, pour commencer, l’analyste financier va chercher à calculer l’actif net comptable. Il a deux possibilités pour le calculer soit du coté actif soit du coté passif.

Coté actif : ANC = total actif – actifs fictifs – dettes – provisions

Coté passif: ANC = total passif – dettes – provisions – actifs fictifs

Je vous donnes les approches car souvent dans l’énoncé, ils vous donnent soit les éléments d’un actif ou les éléments d’un passif. Vous serez donc capable de mobiliser les données pour calculer l’ANC.

Ce premier résultat va vous permettre ensuite de calculer la valeur mathématique corrigée qui n’est que le rapport entre l’ANC et le nombre des actions : VMC = ANC/ nombre d’actions Certains analystes vont chercher à calculer la valeur mathématique corrigée pour éviter de surévaluer ou sous estimer la valeur de l’entreprise cible.

Par conséquent, ils vont ajouter les plus ou moins values à l’actif net comptable qui devient actif net comptable corrigé ( corrigé de quoi ? des plus ou moins values).

Ensuite, vous pouvez calculer facilement, la valeur comptable corrigée en rapportant l’actif net comptable corrigé au nombres d’actions totales.

La valeur réelle par action de l’entreprise n’est donc que la valeur mathématique comptable corrigée. Lorsqu’on vous donne une participation simple, il faut d’abord calculer la valeur mathématique comptable corrigée de l’entreprise cible.

Ensuite, vous faites la différence entre cette valeur réelle et la valeur historique (d’entrée/ d’acquisition ) des titres de participations : (VMCC – VE) x le nombre de titres = plus ou moins value ! Ensuite, vous rajoutez cette plus ou moins value à l’actif net comptable corrigé pour calculer la valeur mathématique comptable corrigé de la société détentrice des titres de participation dans les capitaux propres de l’entreprise cible. Si on vous donne le cas des actions libérées partiellement, n’oublier pas de soustraire la partie du capital non libéré. Ici, vous devez raisonner par action unitaire.

Le compliment non libéré multiplié par la valeur nominale d’une action. Après ce rappel, il faut donc résoudre l’équation à deux inconnues comme suit: VMCC(d) = (100/500) x VMCC(p) + (258.000/500) VMCC(P) = (150/1000) x VMCC(d) + 236.000/1000) On remplace le VMCC(p) par son terme de la deuxième ligne et on calcule à tête reposée les valeurs de chaque termes. Vous trouverez les valeurs suivantes : VMCC(d) = 586,66 € et VMCC(p) = 323 €.

Arthé Consulting est certifié Qualiopi - La qualité est au coeur des processus